Location : les étapes à suivre pour accéder à l’électricité

Pour jouir de l’électricité au sein de son logement locatif, la loi sur la location stipule que le locataire est en charge de payer le prix de l’ouverture du compteur ainsi que tous les équipements électroniques dont il aura besoin : compteur de gaz, abonnement internet, etc. Cependant, il doit suivre des démarches avant d’y avoir accès.

Les étapes de l’ouverture d’un compteur d’électricité

La mise en service de l’électricité dans le logement locatif comporte deux étapes :

1ère étape : La souscription à un contrat d’électricité

(effectuée généralement chez un fournisseur d’énergie)

Pour souscrire à un contrat, il faut disposer de :

  • L’adresse complète du logement à louer
  • L’index du compteur électrique
  •  Le nom du précédent locataire
  •  Le numéro du Point de Livraison (PDL) du compteur (sa référence géographique pour le gestionnaire de réseau)
  • La date souhaitée pour l’ouverture du compteur
  •  RIB

2ème étape : L’intervention d’un technicien au logement pour procéder à l’ouverture effective du compteur

Dans certains cas, cette procédure est susceptible de se passer différemment, en fonction la situation délaissée par le prédécesseur du logement.

Un logement locatif déjà habité dans un passé récent

Dans le cas où le locataire déménage dans un logement qui a déjà été habité, il n’est pas nécessaire pour lui de recourir à un nouveau compteur. Quoique, deux cas peut se présenter lors de son entrée en location :

1er cas : Une électricité coupée

Cela signifie que l’ancien occupant du logement a résilié son abonnement à l’offre en électricité au nouveau locataire, et cela depuis plusieurs semaines. D’où la prise de décision du fournisseur concernant la fermeture du compteur électrique. Dans ce cas, le locataire doit immédiatement faire appel à un fournisseur d’énergie afin d’effectuer le changement de locataire et souscrire à une offre qui lui convient.  Une fois l’abonnement approuvé, le fournisseur se chargera d’ouvrir le compteur électrique en quelques jours.

 

2ème cas : Une électricité en marche

Dans ce second cas, le locataire n’a plus besoin de l’intervention d’un technicien pour accéder à l’électricité. Cependant, cette ouverture du compteur électrique dès le début de la location peut avoir deux significations :

  • Dans le but de faciliter l’emménagement du prochain occupant de la maison, l’ancien locataire n’a pas résilié son Car il est clair que s’installer dans des salles non-éclairer n’est pas très confortable.
  • Après la résiliation par l’ancien locataire, le fournisseur d’énergie a attendu quelques semaines avant de décider de la fermeture du compteur électrique, le but étant toujours de faciliter l’emménagement d’un futur locataire.

 Toutefois, souscrire à un contrat d’électricité, même avec un courant en marche, est inévitable. Et doit se faire dans les plus rapides les délais. De cette manière le fournisseur d’énergies pourra effectuer rapidement le changement de compteur et le locataire ne risque pas de se retrouver dans le noir ou sans moyen de réchaud. L’idéal serait de prévenir une coupure d’électricité avant même de penser à déposer ses meubles dans le logement. Pour cela, il faut procéder à sa souscription plusieurs semaine avant le déménagement.