Les travaux permis au locataire

Trouer les murs

Il est tout à fait permis au locataire de percer les murs quand il veut par exemple, fixer des cadres, des tableaux, des ustensiles de cuisines ou encore des rideaux. Toutefois il doit s’assurer que les trous soient rebouchés avant qu’il ne quitte les lieux, pour ne pas perdre sa caution le jour de l’état des lieux.

Repeindre les murs ou poser du papier peint

Ces travaux peuvent se faire mais sous quelques conditions. Le choix de la couleur de peinture ou les motifs du papier peint doivent être discutés un minimum avec le propriétaire pour éviter que ceux-là lui déplaise. Pour ce faire, le locataire doit miser sur des couleurs neutres qui qui faciliteront la remise en location après son départ. Autrement, le bailleur peut demander la remise en état des lieux à ses frais.

Changer les sols du logement

Cela est possible si le locataire décide de poser du vinyle, du lino ou du PVC sur le sol initial. L’avantage est qu’ils peuvent se retirer facilement au moment du déménagement. En revanche, s’il souhaite poser un parquet à la place du carrelage alors, il lui faudra la permission du locataire. Ainsi, l’opération sera entièrement sa charge.

Modifier l’aménagement des pièces du logement

En général, cette action ne peut pas se faire. Un locataire ne peut pas se permettre de construire ou d’abattre des cloisons, d’installer une véranda ou de transformer une douche en baignoire, sans l’accord du propriétaire. En effet, il est souvent difficile pour celui-ci d’accepter ce genre de travaux de peur de plus pouvoir relouer sa maison plus tard. Toutefois le locataire peut essayer de le persuader en lui rappelant que les travaux de transformation consistent principalement à embellir d’avantage le logement. S’ils parviennent à trouver un accord alors le locataire devra faire signer une attestation de permission au bailleur. Et pourra ensuite procéder aux travaux.

Dans le cas où le locataire ignore volontairement l’avis du propriétaire alors deux cas peuvent se présenter lorsqu’il quitte le logement :

1er cas : Le propriétaire conserve les transformations sans que locataire puisse demander une indemnisation ou une compensation financière.

2ème cas :  Le propriétaire demande la remise en état du logement avec toutes les charges données au locataire.

Autrement, les affaires devront se poursuivre en justice.

3 idées de décorations en location

 Sol en vinyle

Le sol en vinyle est un moyen utile si le locataire souhaite changer de style de sol à moindre coût et sans risques de problème à la sortie du logement locatif. Il est facile à décolle et certaines marques peuvent même proposer des poses sans colle.

 Tapis

Au lieu de se lancer dans de gros travaux d’aménagement, multiplier les tapis peuvent aider à masquer le sol. À la sortie, il suffira juste de les emballer.

Papier peint éphémère

Le papier peint éphémère se colle et se décolle sur les murs, en fonction des envies de son utilisateur, il peut ainsi personnaliser ses murs sans le moindre risque de les détériorer.